Faut-il vraiment faire 10 000 pas par jour ?

L’Organisation Mondiale de la santé recommande de faire 10000 pas par jour afin de garder un corps sain. Un chiffre qui reste impossible à réaliser pour bon nombre de la population mondiale, surtout pour les employés utilisant un moyen de transport au quotidien. Ces 10000 pas sont-ils cependant vraiment le minimum requis pour rester en pleine forme ? D’où provient cette idée ?

Un objectif à prendre au sérieux ou non ?

Bien sûr, rien ne vous empêche d’atteindre ces 10 000 pas journalier conseillés. La marche est en effet une activité sportive douce et pourtant efficace pour les personnes n’ayant pas accès aux salles de sport, car elle sollicite le cœur et les muscles. Notez cependant que le rythme de vie, l’humeur, mais surtout l’intensité de la marche sont considérablement plus importants que le nombre de pas lui-même.

Puisque le but de la marche, c’est que limiter la sédentarité, à l’origine des problèmes cardio-vasculaires, des diabètes de type II et des cancers, si l’on n’atteint pas le plafond des 10 000 pas, on peut le combler en faisant d’autres activités ménagères comme le bricolage, le rangement, le jardinage…

Un Indicateur pas des plus fiables

Le nombre des 10000 pas par jour proviendrait en fait d’une publicité japonaise pour promouvoir la vente d’un nouveau modèle de podomètre. Cet indicateur n’est pas vérifié scientifiquement, et contrairement à la croyance populaire, il en faut moins pour vivre en bonne santé. De fait, la réduction du taux de mortalité de 40 % est possible dès les 4.400 pas journaliers. Ce taux décroît progressivement au fur et à mesure que l’on augmente son nombre de pas quotidien jusqu’à atteindre les 7.500 pas, après quoi l’excès ne semble plus fournir de bénéfices considérables. En plus, les podomètres installés sur vos smartphones ne sont pas très crédibles, car les uns sous-estiment le nombre de pas jusqu’à 30 % tandis que d’autres en rajoutent 10 %. L’efficacité de cette activité sur votre santé dépend également de l’allure à laquelle vous marchez : pour faire travailler votre système respiratoire et cardiaque, il faut qu’elle soit suffisamment rapide.

Les activités complémentaires à la marche

Comme la plupart des employés n’ont pas la possibilité de faire de longues marches à pied au quotidien, la combinaison de plusieurs activités se voit nécessaire. Améliorez votre endurance, renforcez vos muscles et rendez votre corps souple. Si vous utilisez un transport en commun, descendez un arrêt plus tôt, ou mieux, venez au travail à vélo ! Les week-ends, adonnez-vous à la nage ou à la course. Pour plus de motivation, trouvez des amis ou bien des collègues avec qui vous avez envie de courir sur un terrain. Et si vous préférez rester dans votre foyer, profitez des opportunités de la vie courante pour vous remettre en forme : jardinez, bricolez, promenez votre chien et jouez avec vos enfants.

Bienfaits : la méditation ralentit le vieillissement cérébral
La maladie de Horton, une inflammation des artères à surveiller