La rampe d’accès PMR : pour qui ?

Publié le : 15 février 20226 mins de lecture

Si vous êtes gérants ou propriétaires d’établissement ouvert aux publics, vous êtes soumis aux règlements d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite. En effet, faisant suite au dispositif d’Agenda d’Accessibilité Programmée, tout local destiné à recevoir du public doit désormais faire une demande d’autorisation de mise en conformité totale.

Rappel sur les règlements concernant la rampe d’accès PMR

L’installation de rampe d’accès PMR permet aux personnes handicapées d’avoir les mêmes conditions que les personnes valides. Il faut respecter certaines règles pour installer ce dispositif. La rampe doit être bien résistante. En outre, la pente accès PMR doit respecter un degré assez précis: il s’adoucit avec la longueur de la rampe. Afin d’assurer une bonne stabilité, la marche située à l’extrémité haute de la rampe doit également respecter certaines conditions: sa surface doit être bien plane et assez profonde et large. Enfin, il faut prévoir un espace suffisant pour que fauteuil roulant puisse effectuer une manœuvre. Tout cela étant dit, il y a la possibilité de dérogation pour les établissements dont l’impossibilité technique pour tel système est justifiée. La structure de certains patrimoines est tellement unique que l’intégration de ce genre d’accès peut nuire à leur conservation. Le côté viabilité de l’infrastructure peut aussi emmener à une dérogation. Si l’établissement est en copropriété, il se peut que l’autre propriétaire n’accepte pas l’installation d’une rampe d’accès PMR. Cependant, le propriétaire de l’établissement ouvert au public est dans l’obligation d’installer le dispositif à l’intérieur de son logis. Désormais, une autorisation de travaux ou une vérification d’accessibilité est obligatoire pour les ERP. Dans ce cas, si vous voulez choisir la meilleure rampe d’accès, le plus pratique est de prendre l’avis d’un expert sur un site spécialisé

Différents types de rampe d’accès

On peut distinguer différents types de rampe pour une accessibilité handicapés pente maximum. Dépendant de la fréquence de son utilisation, vous pouvez choisir entre une rampe permanente, une rampe inclinée ou encore une rampe amovible. Comme son nom l’indique, une rampe permanente est intégrée à l’intérieur du local. Elle peut également être installée sur la voie extérieure. Ce type de rampe peut demander beaucoup de travaux. Néanmoins, elle a l’avantage de ne nécessiter aucune autorisation pour être installée.

La rampe dite « inclinée » est posée avec emprise sur le domaine public. Elle peut être fixe ou posée. Dans ce dernier cas, elle n’est installée que durant les heures d’ouverture. Mais un permis doit être délivré. Si elle est fixe, aucune autorisation n’est nécessaire. Et enfin, il y a les rampes amovibles. Ce type de rampe permet aux personnes handicapées d’informer de leur présence. En effet, que la rampe soit manuelle ou automatique, elle est équipée d’un dispositif de signalement. Sa pose ne nécessite aucune autorisation du fait qu’elle n’est installée que lors de son utilisation.

Quelle rampe d’accès pour qui?

Si vous voulez vous assurer que vous faites le bon choix, le plus pratique est de prendre l’avis d’un expert sur un site spécialisé pour tout type de rampe, les critères de base sont indispensables. Cela concerne le poids qu’elle doit supporter, sa largeur, pente maximum, les matériaux utilisés, le fait qu’elle ne doit pas être glissante… Les rampes d’accès PMR fixes sont idéales s’il y a assez d’espaces pour permettre le respect de tous les règlements. Vous devez vous assurer que vous disposez assez d’écart permettant l’accessibilité de plain-pied. En outre, la marche qui accueille le haut de la rampe doit être assez large. Mais il n’y a pas que l’espace qui joue. Il faut aussi considérer les dévers afin d’éviter la différence de niveau qui rendrait la rampe instable. Toutefois, il n’y a pas que la rampe permanente qui nécessite un souci d’espace. Avant d’installer une rampe amovible, vous devez vous assurer qu’il reste une distance de plus de 2 m sur le trottoir. Ce qui est indispensable pour que la personne en fauteuil roulant puisse facilement faire une rotation. Enfin, le respect de pente maximum PMR est un élément à ne pas négliger.

Choisir le bon fauteuil releveur électrique : pourquoi opter pour un modèle à 3 moteurs ?
Contribution des dispositifs PMR à l’inclusion des personnes à mobilité réduite

Plan du site